Volumes

Des photographies révèlent les volumes diaphanes de tracés géométriques ,
tandis que des peintures de ciel se composent de lignes de fuites et de perspectives imaginaires.
Cette expression s’attache à exprimer la fragilité et l’inconsistance des périmètres de la matière.